L’express côtier Skjervøy – Svolvær

L’express côtier Skjervøy – Svolvær

Category : Occasions

Carte03
Nuit du 3 au 4
Skjervøy – Tromsø
La nuit tombée, de nombreux feux de villages ou de hameaux sont visibles sur la côte. Comme tous les soirs, nous trouvons à disposition le « programme » du lendemain qui comprend les heures des escales, les curiosités à observer ainsi que les heures des repas qui peuvent varier en fonction des heures des escales. Un résumé des nouvelles de France est affiché en français tout les matins ; les allemands, les anglais et les norvégiens peuvent également consulter leurs news spécifiques dans leur langue. On nous indique également l’heure probable du croisement du navire montant ainsi que les incursions en pleine mer, synonymes de risques de roulis et tangage.

Nous étions inscrits pour une excursion dans les Vesteralen : nombre d’inscrits insuffisant (3 !) donc nous reportons notre visite sur les Lofoten.

Expédition d’un premier jet de cartes postales qui partiront de Tromsø

Tromsø – Finnsnes
Finnsnes – Harstad


A Harstad, nous observons le déchargement d’un nombre incalculable de caisses de Coca, des palettes de peinture et même une bétonnière à revêtement de façade ! Le ballet des petits engins de chargement et de déchargement est incessant.

Harstad – Risøyhamn
Nous rencontrons un couple de parisiens qui nous donnent aimablement leur documentation sur Trondheim. Ils s’arrêteront trois jours aux Lofoten avant de terminer leurs vacances.

Nous empruntons un chenal étroit, dragué sur un kilomètre environ, qui fait la fierté des norvégiens puisqu’il raccourcit considérablement certaines liaisons. A sa sortie, un vent violent oblige le bateau à effectuer deux manœuvres pour l’accostage. Le frêt consiste surtout en engrais et écorces pour l’agriculture, semble-t-il.

Risøyhamn – Sortland
Ville très industrielle, que nous ne visiterons pas.

Sortland – Stokmarknes
La force du vent augmente, les rafales doivent être force 7 à 8. Il neige. Inscrits à l’excursion dans les Lofoten, nous devons déchanter car elle est annulée à cause du mauvais temps. A Stokmarknes, nous jugeons insuffisant le temps dont on dispose pour visiter le musée Hurtigruten, pourtant attrayant. Comme la neige tombe drue horizontalement, nous rentrons au bateau.

Stokmarknes – Svolvær
Traversée des Lofoten sous la neige intermittente ; c’est dommage mais nous apercevons quelques belles montagnes qui bordent le fjord. Nous ne faisons qu’entrevoir le Trollfjord, un des plus spectaculaire du coin, il figure sur tous les dépliants publicitaires. Une statue de femme de pêcheur se dresse à l’entrée du port, sur la jetée. Le week-end précédent a eu lieu la fête de la fin de la pêche à la morue : il en reste encore sur les séchoirs. Par contre, des personnes présentes à cette fête nous disent avoir vu plus de bière que de morues… La nuit tombante et la neige nous empêchent d’aller explorer la « capitale » des Lofoten.


Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.