Carte04
Nuit du 4 au 5
Svolvær – Stamsund
Nous sommes encore à l’abri de l’archipel, mais le vent souffle vraiment fort. L’arrêt à Stamsund est incertain pour finalement avoir lieu. On nous prévient que la nuit risque d’être agitée !
Stamsund -Bodø
La nuit est effectivement agitée jusqu’à minuit et demie. Puis c’est le grand calme…


Bodø – Ørnes
On se réveille, toujours à Bodø, à quai. Le vent souffle à 50 nœuds et plaque le bateau contre le quai. Les moteurs latéraux sont insuffisants pour le décoller et l’équipage fait appel à un remorqueur pour aider à la manœuvre. Ce n’est que vers neuf heures et demie que nous « décollons » du quai.
Ørnes – Nesna
Nesna – Sandnessjøen
Sandnessjøen – Brønnøysund
Brønnøysund – Rørvik
Le vent est fort, le bateau en retard sur son horaire et l’accostage dans certains ports exposés délicat : nous passons « tout droit » et les passagers montés à Bodø doivent mettre en œuvre des solutions de remplacement. Le secrétariat de l’accueil des passagers semble être efficace. Comme la plupart des passages sont bien abrités de la pleine mer, la bateau est confortable, même si le vent le fait bien gîter de temps en temps ! A 13 h 30, nous franchissons le cercle polaire, ce qui nous voudra un certificat signé du commandant. A 18 h 30 nous apercevons une curiosité géologique : le Torghatten, un tunnel immense dans le milieu de la montagne.
Nous avons droit à un dîner d’au-revoir en présence de l’ensemble de l’équipage (navigants et personnels de cuisine et de restauration).
Rørvik, nous faisons un petit tour ; le musée ouvert exceptionnellement (il est 21 h 15) de facture ultra contemporaine ne reçoit pas beaucoup de monde car l’escale sera un peu courte. Achat de quelques souvenirs dans un supermarché sur le port, ouvert bien sûr pour le passage du bateau !